Communiqué de presse 25/10/2017

La CPNEF de la branche Animation demande un moratoire sur le gel des contrats aidés

Les représentants de la Commission paritaire nationale emploi formation de l’Animation (CPNEF), appellent le Gouvernement à agir d’urgence pour établir une situation stable et durable au sujet des aides aux associations. La branche de l’Animation, avec ses 12 000 entreprises adhérentes et ses 140 000 salarié.e.s est particulièrement impactée par le gel soudain du dispositif des contrats aidés, qui ne fait que des perdant.e.s.

Une telle décision, brutale et prise sans concertation se traduit par un manque de visibilité et de grandes difficultés pour la continuité des activités des associations de la branche, mais également par des inquiétudes et une fragilisation des situations sociales et professionnelles déjà délicates pour les salarié.e.s employé.e.s sous ce type de contrats aidés.

Pour ces raisons, la CPNEF Animation réclame un moratoire sur la suspension des contrats aidés pour amorcer la concertation avec les acteurs concernés afin de trouver les moyens pérennes du financement public de nos associations et des emplois.

 

Contacts de la Présidence de la CPNEF Animation

Sophie DARGELOS sdargelos@francas.asso.fr

Patrick FODELLA patrickfodella@altermondia.org